eco-fr-header-met-skrifta.jpg

Purifier

Recycler les meubles vétustes en aggloméré pour en faire des purificateurs d'eau et d'air

304-05-1

Vous pensez peut-être que les meubles vétustes en aggloméré sont justes bons pour le parc à conteneurs ? Des chercheurs belges peuvent vous prouver le contraire : vous pouvez même utiliser l'aggloméré recyclé pour purifier l'air et l'eau. De plus, il paraît possible économiquement de mettre sur pied une usine qui s'en chargera. (B.V.)

Kenny Vanreppelen a traité ce sujet dans le cadre de son doctorat, qui a permis à L'UHasselt et au doctorant du XIOS (Haute École du Limbourg: centre d'expertise pour l'Industrie, l'Enseignement et la Société à Diepenbeek et Hasselt) de remporter le prix du meilleur article lors de la sixième 'Dubrovnik Conference on Sustainable Development of Energy, Water and Environment Systems' en Croatie. Ce congrès a eu lieu du 25 au 29 septembre.

L'aggloméré recyclé purifie l'air et l'eau

Le groupe d'étude 'Chimie appliquée et analytique' de l'Université d'Hasselt a examiné, en collaboration avec le groupe d'étude NuTeC de la Haute École XIOS au Limbourg comment on pouvait utiliser les déchets (de biomasse) pour de nouvelles applications.

Kenny Vanreppelen: "Nous avons examiné de quelle façon nous pouvions recycler les déchets d'aggloméré comme par exemple les vieux meubles pour en faire une nouvelle matière servant à purifier l'eau et l'air. Pour le moment, on n'a pas encore fait beaucoup dans ce domaine. Notre objectif était de fabriquer du charbon actif par le biais de la pyrolyse. Cela signifie que nous chauffons l'aggloméré sans oxygène afin de rompre les chaînes moléculaires, ce qui permet de produire des gaz et des résidus de charbon. On peut entre autres utiliser ces gaz pour entretenir le processus de pyrolyse. Il est également possible de s'en servir pour produire de l'électricité supplémentaire. Après activation, nous utilisons les résidus de charbon comme charbon actif servant à purifier l'eau et l'air. Les résidus d'aggloméré recyclé peuvent servir à absorber, entre autres, des métaux lourds, des substances polluantes, des aromatisants et des colorants présents dans l'eau et dans l'air. L'aspect intéressant est que tout cela reste faisable sur le plan économique."

304-05-2

Une approche novatrice

Cette étude a reçu une belle récompense. Lors de la sixième 'Dubrovnik Conference on Sustainable Development of Energy, Water and Environment Systems', un forum mondial destiné aux spécialistes de ce domaine, le jury a décerné à Kenny Vanreppelen un prix prestigieux. Kenny Vanreppelen a remporté le prix du meilleur article dans la catégorie des présentations orales. Son travail a été choisi parmi plus de 1000 mémoires et 450 articles sélectionnés dans le monde entier. Il a reçu un certificat et un 'fee waiver' pour le prochain congrès. Le jury a surtout loué l'approche novatrice de cette étude: d'abord vérifier que l'application étudiée était également rentable et applicable dans l'industrie et seulement ensuite, démarrer l'étude de façon effective.

Qu'est-ce que la pyrolyse?

Par pyrolyse, on entend la décomposition thermique de matières organiques en l'absence d'oxygène. En pratique, on procède à la pyrolyse à des températures comprises entre 450 et 750 °C. À ces températures, les hydrocarbures les plus élevés se décomposent en des composants à la masse moléculaire plus basse. En procédant à la pyrolyse en guise de prétraitement, on transforme le déchet en fractions plus homogènes, ce qui facilite le traitement ultérieur. Ce caractère homogène permet par exemple d'obtenir une combustion plus facile à contrôler. Les fractions peuvent éventuellement être à nouveau purifiées.304-05-3Purifier l’eau et l’air à partir de meubles vétustes en aggloméré: c’est possible.

La pyrolyse convient en principe pour le prétraitement d'une large gamme de déchets organiques, dont les déchets synthétiques mélangés, les déchets d'origine végétale, les déchets de bois, les pneus, l'huile usagée, la boue d'épuration, les déchets de broyage et les sols pollués.

La pyrolyse nécessite de réduire les déchets. À moins de mettre au point l'installation nécessaire, les concentrations en Cl, F et S à l'entrée seront de préférence maintenues à moins de 1%. Les autres critères d'acceptation dépendront du traitement final des produits de pyrolyse.

Source: VITO.

 

 

 
magazine du mois

magazine-du-mois

L'ECOmagazine du mois –
decembre 2013

Environnement et Energie, leviers de croissance

Abonnez-vous à ECOmagazine !

upstream-nl

Skrifta Publishing, éditeur des magazines business (PME-KMO Magazine, ECOMagazine, Forum Entreprises) lance un nouveau magazine B2C, Upstream, destiné aux professions libérales intellectuelles du pays. Upstream sera édité bimestriellement à 10.000 exemplaires adressés à 6.000 diplômés universitaires néerlandophones et 4.000 diplômés universitaires francophones. L'édition se veut ludique et propose un clin d'oeil sur notre société, son évolution, ses repères, le tout sur fond d'art, de culture et de dépaysement.

www.upstream-magazine.be/fr

Vous souhaitez annoncer dans un de nos médias?

Cliquez sur 'Publicité' ou sur le logo Bluefeed.

00-bluefeed-logo